Reiki Usui

Enseignant ou “maître” Reiki ?

Les 22 Shihan formés par Usui Sensei

Quand je me présente en stage d’Usui Reiki Ryoho, je me présente comme Shihan, c’est-à-dire enseignant. Cela est très clair pour moi et des écoles japonaises (comme le Jikiden Reiki) rappellent que les Japonais ne se désigneraient pas eux-mêmes comme des “maîtres”. En effet, le titre de “Sensei” est attribué par des étudiants à un enseignant qu’ils considèrent comme un véritable maître, qu’ils reconnaissent comme personne leur apportant un savoir et leur permettant d’évoluer. Quand un étudiant désigne son enseignant de “Sensei”, c’est une marque de respect et de gratitude. Ainsi, se qualifier soi-même de “Maître Reiki” est assez orgueilleux !

Voici quelques explications sur les termes japonais les plus utilisés dans le monde du Reiki :

San (さん) :

C’est le plus neutre de tous les termes japonais, celui à utiliser si vous ne savez pas lequel choisir. On le traduit très souvent par Monsieur, Madame ou Mademoiselle. On utilise san aussi bien pour parler à un inconnu, à un camarade de classe ou à un commerçant que pour se référer à des animaux. Le suffixe san peut alors se retrouver derrière des termes très différents : à la fois des noms de famille, des prénoms, des surnoms ou pseudonymes, des professions (uriko-san (売子 さん) pour parler à un vendeur) ou des titres divers (shichô-san (市長 さん) pour parler à un maire). On évitera cependant de l’utiliser vis à vis d’un supérieur hiérarchique quelconque ou bien dans des réunions formelles.

Sensei (先生) :

Le terme Sensei se traduirait littéralement, ce terme va plus loin et désigne “celui qui était là avant moi, qui est garant du savoir et de l’expérience d’une technique ou d’un savoir-faire“.  On englobe là-dedans tout ce qui est enseignants ou médecins, ainsi que toutes les personnes ayant un titre de Docteur ou de Professeur. On peut également s’en servir pour parler d’hommes politiques ou d’avocats et par extension on utilisera le terme sensei en s’adressant à n’importe qui ayant atteint un certain niveau de compétence dans un domaine précis. On pourra alors trouver ce suffixe derrière des noms d’écrivains, d’acteurs ou de chanteurs également. Il s’agit de personnes véritablement reconnues.

Shihan (師範) :

Au sein du Reiki, on devient Shihan après avoir cheminé dans la voie du Reiki et expérimenté assez longuement le Shinipiden (troisième degré du Reiki Usui). Il s’agit du titre d’enseignant, de professeur. Il désigne un statut et ne marque pas la reconnaissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.